La directrice scientifique de l’Organisation mondiale de la santé a déclaré mardi qu’elle attendait avec impatience la “deuxième génération » de vaccins anticovidiques, qui pourraient inclure des versions nasales ou orales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.